Actualités

Sélectionnez les domaines d'application

Agri/agro
Cosmétique
Divers
Éco-activités
Économie
Évenements
Mer
Santé
Jeudi 22 octobre 2015

Lancement d'une étude clinique par le CHRU de Brest en partenariat avec Hemarina

Dans les prochaines semaines, l'étude clinique OxyOp incluant 60 patients, est lancée pour évaluer l'utilisation du transporteur d'oxygène HEMO2life® pour la préservation des greffons rénaux en attente de greffe va débuter en France. L'objectif à terme est la mise sur le marché de HEMO2life® et son utilisation en milieu hospitalier.

897_2063_hemarina_vers

Après prélèvement et en attendant la transplantation, le greffon rénal est préservé dans un liquide de conservation. Durant cette période, le greffon subit des lésions potentiellement irréversibles. Ces lésions peuvent secondairement s'aggraver lors de la transplantation. L'ensemble de ce processus se nomme ischémie/reperfusion.
La cause principale de l'ischémie/reperfusion est la carence en oxygène (ischémie lors du prélèvement et de la conservation du greffon) et la réoxygénation brutale (reperfusion lors de la transplantation). Ces lésions d'ischémie/reperfusion sont responsables d'un moins bon fonctionnement du greffon et d'une survie diminuée à long terme. Il est important de noter que jusqu'à présent aucun dispositif ne permet de compenser la carence en oxygène du greffon et que les liquides de conservation actuellement utilisés ne contiennent pas d'oxygène. HEMO2life®, technologie basée sur l'hémoglobine extracellulaire de l'annélide marine Arenicola marina, est un transporteur d'oxygène pouvant être utilisé comme additif dans toutes les solutions de préservation des greffons. Les propriétés de HEMO2life® en font une innovation de rupture dans le domaine de la préservation des greffons : haute affinité pour l'oxygène, capacité à fonctionner à faible température et activité anti-oxydante.

Le Professeur Yannick Le Meur, chef de service Néphrologie-Transplantations Rénales au CHRU de Brest et investigateur principal de l'essai, précise : " C'est une étude enthousiasmante qui va bientôt débuter dans six centres de transplantation (Brest, Paris, Lyon, Tours, Poitiers et Limoges). Le projet promu par le CHRU de Brest et dont Hemarina est le partenaire est réalisé dans le cadre d'un Programme Hospitalier de Recherche Clinique du Ministère de la Santé. Nous savons que le bon fonctionnement et la survie des greffes rénales dépendent au moins en partie de la qualité de préservation des greffons pendant le temps s'écoulant entre le prélèvement et la greffe. C'est une période de temps cruciale pendant laquelle le greffon manque d'oxygène. Après des résultats très encourageants dans les études précliniques, nous avons hâte d'utiliser cette molécule pour la première fois chez l'homme."

Le Professeur Benoît Barrou, Président de la Société Francophone de Transplantation, responsable du programme de transplantations rénales à l'Hôpital Universitaire de La Pitié-Salpêtrière à Paris et coordonnateur chirurgical de l'essai poursuit : " La préservation d'organes est la première étape clé du succès d'une transplantation. Elle est à la transplantation ce que les fondations sont à une maison. De nombreux progrès sont nécessaires dans ce domaine
car les greffons utilisés actuellement proviennent le plus souvent soit de donneurs plus âgés qu'autrefois, soit de donneurs décédés d'arrêt circulatoire (cet arrêt étant très délétère pour la fonction des organes). Dans ces deux situations, les lésions d'ischémie/reperfusion sont particulièrement sévères. Prévenir et/ou traiter ces lésions estl'objectif de l'unité INSERM dans laquelle je travaille (Unité 1082 du CHU de Poitiers, dirigée par le Pr T Hauet). Nous entrons dans une ère nouvelle et particulièrement excitante de la préservation d'organes qui devrait nous permettre de mieux préserver les greffons, d'élargir le nombre de greffons disponibles et d'apporter ainsi une réponse au moins partielle à la pénurie d'organes. "

" Je remercie sincèrement l'ensemble des équipes impliquées dans le projet OxyOp*. L'autorisation de cet essai clinique est une étape clé dans le développement d'Hemarina. Nous suivrons bien sûr avec grand intérêt l'inclusion des premiers patients. Le succès de cet essai permettrait d'accroître considérablement les chances de meilleures reprises de greffe chez les patients insuffisants rénaux et donc de contribuer à augmenter leur qualité de vie et celle de leur entourage ", se réjouit Franck Zal, CEO d'Hemarina. HEMO2life® s'était vu attribué, le 29 juin dernier, le 1er Prix du 7e Concours des Technologies Médicales Innovantes présidé par le Professeur Alain Carpentier, TMI 2015, organisé par l'AGBM, l'Alliance pour le Génie Biologique et Médical.

*OxyOp : Evaluation of a marine OXYgen carrier, HEMO2life®, for hypOthermic kidney graft Preservation before transplantation

Contacts
Hemarina / Aéropole centre, 29600 Morlaix
+33 (0)2 98 88 14 02

www.hemarina.com