Actualités

Sélectionnez les domaines d'application

Agri/agro
Cosmétique
Divers
Éco-activités
Économie
Évenements
Mer
Santé
Lundi 22 juin 2020

1ère levée de fonds pour SeaBeLife qui souhaite déprogrammer la mort cellulaire

Créée en mars 2019 et dirigée par Morgane Rousselot, Docteur en Biochimie de l'UPMC-CNRS-Station Biologique de Roscoff, la société SeaBelife lève 1,5 M € pour développer des médicaments capables de lutter contre la mort cellulaire régulée.

1675_2853_SeaBeLife

Entreprise biopharmaceutique de recherche & développement installée dans les locaux de la Station Biologique de Roscoff, SeaBeLife dispose d'une technologie de rupture reposant sur l'inhibition simultanée de deux types de mort cellulaire par nécrose. Selon Morgane Rousselot, cette technologie pourrait être validée rapidement sur des maladies aiguës telles que l'insuffisance rénale aiguë mais également à plus long terme pour des maladies chroniques comme les maladies de Parkinson, Alzheimer ou la DMLA.

Conscients de l'importance de telles découvertes, plusieurs Business Angels (Breizh Angels, Finistère Angels, BSA, BA35, Angels Santé) ont apporté leur soutien financier, qui sera complété par un financement de BPI, l'entrée prochaine au capital de la SATT Ouest Valorisation et un apport de la Région Bretagne (AAP transfert des technologies) pour un montant total de 1,5 M€.

Voir le communiqué de presse